abeilles

Les abeilles sont des animaux en voie de disparition. Auparavant, il était fréquent de rencontrer des colonies d’abeilles un peu partout. Ces animaux aux multiples vertus sont entrain de disparaître, et ceci à cause des mauvais agissements de l’espèce humaine. Quelles sont donc les causes de cet anéantissement, et quelles sont les conséquences d’une telle disparition ?

Quels sont les facteurs responsables de la disparition de ces insectes ?

  • La disparition des abeilles est un phénomène en partie causé par l’Homme. Ce dernier, à travers ses activités, détruit les habitats de ces animaux. Ces dernières, en dehors du manque d’habitats, souffrent également du manque de nourriture dû à la disparition des plantes qui contiennent les substances nutritives de ces abeilles. Tous ces manques sont engendrés par les pesticides et les substances chimiques rejetées dans l’environnement.
  • Une agriculture intensive, dont la principale conséquence est le manque de végétaux et la diminution consistante de la biodiversité
  • La pollution électromagnétique
  • Les procédés des apiculteurs transportant leurs habitats dans le but de polliniser les cultures et affaiblissant leurs essaims par des voyages incessants.ABEILLES

Les conséquences de la disparition des abeilles

  • La disparition des abeilles n’est pas sans conséquence sur l’environnement et sur les êtres humains. Ces conséquences sont de plusieurs ordres.
  • Les conséquences écologiques : la disparition des abeilles entraînera la disparition de nombreuses plantes telles que les arbres fructueux, les cultures oléagineuses et protéagineuses, à cause du manque de pollinisation de ces espèces. Mais ce n’est pas tout. En dehors de ces plantes, certains animaux se verront aussi disparaître, car ils ne se nourrissent que de ces dernières.
  • Les conséquences économiques : à ce niveau, la production de miel est la plus grande victime. La disparition des abeilles entraine une baise conséquente de la production de miel ce qui a une grande conséquence sur l’économie.